Comment calculer les économies d’énergies du passage à la LED ?

Cela fait plusieurs années que l’on entend parler de la LED. Et qu’elle se développe un peu partout autour de nous. Pourtant, c’est une invention plutôt très récente et en évolution constante. Car oui, la première LED a vu le jour en 1962 par Nick Holonyak Jr.

Cette nouvelle manière de s’éclairer est censé être plus écologique, économique et de meilleure qualité. Mais est-ce vraiment vrai ?

La LED : définition

Qu’est ce que c’est ?

Cet éclairage est l’un des 4 existants aujourd’hui, comptant :

  • Les ampoules à incandescence : une ampoule électrique dans laquelle le courant électrique passe au travers d’un filament et le réchauffe jusqu’à ce qu’il devienne incandescent et produise de la lumière.
  • Les ampoules halogènes : Une ampoule halogène est une ampoule à incandescence dont l’enveloppe est en verre à quartz, plus résistant aux hautes températures, et dont l’atmosphère interne est constituée de gaz halogénés sous pression.
  • Les ampoules fluocompactes : constituées d’un tube de verre rempli d’un mélange de gaz sous basse pression, principalement du mercure et des gaz nobles.
  • Les LED

C »est une diode électroluminescente, c’est-à-dire que ce sont des lumières qui ne consomme presque pas et qui dure très longtemps dans le temps. On y comprend donc que si ce genre de lumière vie plus longtemps, sur le long terme, elles permettent un gain d’énergie et financier.

Depuis l’invention de ce genre de lumière, les utilisateurs ne ce souci plus réellement de leurs ampoules. Entre nous, depuis combien de temps n’avez-vous pas vue une ampoule griller ? Car oui la différence entre tous ces éclairages et la LED et que

Les ampoules LED ne contiennent pas de filament ou toute autre partie mécanique fragile, susceptible de s’abîmer.

Elles ne cessent pas de fonctionner subitement, la dégradation se fait graduellement tout au long de sa durée de vie. On considère que la durée de vie utile du chip (ou la puce) LED se situe entre 30.000 et 40.000 heures. Une ampoule LED utilisée 12 heures par jour peut durer plus de 7 ans. Utilisée 8 heures par jour, elle peut durer jusqu’à 11 ans.

En clair, ce genre d’éclairage vous permet un peu de ne pas vous soucier de sa durabilité ou même de sa consommation.

Différence avec les autres éclairages

Comme vous l’avez compris, la LED offre une rentabilité sur le long terme. Mais également à court terme via sa consommation.

Les ampoules à LED consomment 90 % d’énergie de moins que les ampoules à incandescence classiques, et 60 % de moins qu’une lampe fluocompacte. Utilisée pendant deux heures chaque jour de l’année, la consommation de cette ampoule coûte en moyenne 15,39 € par an. 

Tableau Walt LED

Comme outil de comparaison, on remarque que :

⇾ Une ampoule fluocompacte de 18 W, soit 0,018 kW, utilisée de la même manière consomme aux alentours de 1,85 € par an. Une ampoule LED de 9 W consomme 0,009 kWh.

⇾ En moyenne, la lampe halogène a une consommation annuelle qui varie entre 109,5 kW et 365 kW par an pour deux heures d’éclairage par jour, soit un coût moyen estimé entre 11 et 36 euros par an.

De plus, cet éclairage comporte une certaine éthique écologique.

Premièrement par le fait qu’elles soient faibles en consommation. Car oui, si vous consommez moins, vous polluez moins.

Mais également, ce genre d’éclairage sont totalement recyclables et écologiques : elles ne contiennent ni mercure, ni autres matériels toxiques, contrairement aux lampes fluorescentes. D’autre part, leur longue vie permet d’économiser en matières premières. En effet, pour égaler la durée d’une ampoule LED, il est nécessaire de fabriquer 20 ampoules incandescentes.

Plusieurs études ont démontré la faculté de LED à diminuer l’empreinte carbone et réduisant l’émission CO2.

En passant votre éclairage traditionnel à la LED, vous constaterez rapidement les économies faites sur votre facture d’électricité et sur l’environnement.

Et si elle devient le seul éclairage ?

Comme nous le savons et comme nous le vivons. L’énergie ce fait rare et devient de plus en plus chère. C’est une dorée rare que l’on doit conserver et protéger un maximum.

Alors imaginer un monde dans lequel tout le monde prendrez soins de cette énergie. Et cela commencerait par l’utilisation unique de la LED !

Comme on a pu en parler au paravent. Les ampoules LED consomment 3 fois moins que les ampoules de basse consommation conventionnelles et 9 fois moins qu’une ampoule incandescente : entraînant de grandes économies et un amortissement rapide de l’investissement initial.

Cela veut donc dire que nous vivrions dans un monde en diminution de pollution, et en diminution de l’utilisation des ressources énergétiques.

Bien fait sur l’être humain

De plus, la LED a une certaine particularité. Celle-ci peux être modifiée au niveau de sa colorimétrie. Elle peut être de couleurs différentes.

Cette faculté est utilisée dans de nombreux cas de notre quotidien. Rien que dans les cabines d’essayage des magasins pour rendre le vêtement plus joli et plus adapter à nous.

Mais la variation de la LED n’est pas utilisée que pour ça, et c’est ici que ce sujet va nous intéresser. Dans le cadre du bien-être ou de la médecine, la variation de lumière est utilisé pour soigner ou limité certains risques grave à une personne.

Chez Libu par exemple, nous proposons des lumières adaptées au travail en entreprise pour assurer le bien-être des collaborateurs, juste ici !